LOGOCOULAN

Sébastien Cazenove

Député des Pyrénées Orientales

Logo LaREM RVB

CIVRJeudi 14 décembre 2017,

J’ai rencontré Philippe Bourrier, président du Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon, Guy Jaubert, président des Vignerons Indépendants et Fabienne Bonnet, présidente des Caves Coopératives, afin d’échanger sur toutes les questions liées à la viticulture sur notre territoire.

Notre vignoble est le seul du pourtour méditerranéen à ne pas être irrigué, ce qui a un impact important sur le rendement et la concurrence. Très engagés dans le respect des normes agro-environnementales et produisant des vins de très bonne qualité, les producteurs ont besoin d’augmenter la notoriété de leurs produits afin d’en prouver la rentabilité et d’inciter les jeunes à s’engager dans ce métier.

Ce temps d’échanges très riches sera reconduit tous les trimestres afin de s’informer mutuellement sur ce sujet primordial de l’économie de notre département.

service de remplacement 66Le jeudi 30 novembre 2017,

J'ai rencontré l’association d’utilité publique Service de Remplacement 66 dans mes bureaux. Cette association a pour mission de mettre à disposition de tout agriculteur adhérent, un agent de remplacement, salarié du service, lors de ses absences, en cas de maladie, accident, congé maternité/paternité, ou de formation.

Ce concept crée par et pour des agriculteurs souhaite faire avancer tous les services de remplacement vers plus de professionnalisation. Notre territoire, riche par sa diversité avec des productions très diversifiées a un réel besoin de ce type d’accompagnement dans les exploitations agricoles qui gagne à être connu.

logoCA66Le 23 novembre 2017,

Michel GUALLAR, Président de la Chambre d'agriculture des Pyrénées Orientales, m'a invité à la présentation du Projet agricole départemental.

Deux problématiques ont particulièrement été présentées parmi de nombreuses actions, la gestion du foncier et la ressource en eau. Alors que les Etats généraux de l’alimentation se déroulent et vont probablement aboutir à un texte législatif d’envergure pour le monde agricole, ces initiatives locales, regroupant l’ensemble des acteurs, vont me permettre de faire remonter de nombreuses idées.

Rubrique : Agroalimentaire - Date :  3 octobre 2017

M. Sébastien Cazenove appelle l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur l'étiquetage de certains produits alimentaires. La France a la chance de bénéficier de nombreux produits de qualité issus directement des terroirs français. Or il suffit de se rendre dans un supermarché pour relever que certaines marques utilisent des appellations trompeuses pour vendre des produits estampillés français mais qui sont issus de pays étrangers (ex : miel de France ou moutarde de Dijon). Il est vrai qu'il existe des labels pour assurer la provenance. Mais, cette profusion de labels, loin d'aider le consommateur, est, de nature, à entretenir sa confusion. Il lui demande donc la mise en place d'un étiquetage clair et aisément identifiable.

Réponse du ministère de l'agriculture et de l'alimentation - Date : le 12 décembre 2017

Rubrique : agroalimentaire - Titre : Côtes du Roussillon Aspres - Date :  le 3 octobre 2017

M. Sébastien Cazenove interroge M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la date de l'homologation de l'appellation d'origine protégée « Côtes-du-Roussillon-Les Aspres ». Les produits issus des terroirs sont actuellement en concurrence sur le territoire français avec des productions étrangères qui ne sont pas astreintes aux mêmes règles. Les différents scandales sanitaires ont accru la recherche d'authenticité et de qualité des citoyens. À cet égard, les appellations d'origine protégée constituent un puissant instrument pour s'assurer du respect de certains savoir-faire tout en restant attaché à une aire géographique particulière. Le développement des AOP est donc un axe intéressant que doit promouvoir l'État pour certifier nos productions et les différencier sur le marché national et international. Il lui demande comment il compte encourager cette démarche qualitative.

Rubrique : agroalimentaire  Titre : certification  Date : 3 octobre 2017

M. Sébastien Cazenove attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la certification des produits biologiques. En effet, celle-ci repose actuellement sur deux labels, un national et un européen. Cette redondance est source de confusion et de surcoût, sans apporter de réelles plus-values. Il lui demande s'il serait possible de mettre en place un seul label sur cette question.

Réponse du ministère le 7 novembre 2017

Page 2 sur 2

© 2017 Site du Député Sébastien Cazenove
  • 04 68 28 76 38
  • 9 rue Graffan 66300 THUIR du Lundi au vendredi 9h-12h30 / 13h30-17h00