Le budget 2020 est celui de la baisse des impôts des Français et de la valorisation du travail.

  • Près de 10 milliards d’euros de baisse d’impôts pour les ménages

- Baisse de 5 Mds€ de l’impôt sur le revenu : gain moyen de 350€  pour la 1ère tranche, et 180€ pour la 2ème tranche.

- Suppression du dernier tiers de la taxe d'habitation pour 80% des Français.

- Poursuite de la défiscalisation des heures supplémentaires.

  • Ces 10 milliards de baisse s’ajoutent aux 10 milliards réalisés depuis 2017.

Objectif : 27 milliards d’euros de baisse d’impôts pour les particuliers d’ici à 2022, soit la plus forte baisse de la Ve République.

Poursuite de la maîtrise des finances publiques, en adaptant le rythme à la conjoncture internationale et aux légitimes revendications des Français.

  • Un déficit public à son plus bas niveau depuis 2001 : 2,2% en 2020 (3,1% en 2019)
  • Un ratio de dépense publique par rapport au PIB en repli : 53,4% en 2020 (55% en 2017, 53,8% en 2019).
  • Cette bonne maîtrise de la dépense nous permet de financer une baisse sans précédent des prélèvements obligatoires : baisse du taux à 44% du PIB en 2020 (45,2% en 2017, 43,8% en 2019).
  • Léger reflux de la dette publique à 98,7% en 2020 (98,8% en 2019), après une stabilisation en 2018 pour la première fois depuis plus de 10 ans.

Le budget 2020 : budget de priorités

  • Urgence écologique (+800 millions d’euros)
  • Protection des Français (intérieur +700 M€, justice +200 M€, armées +1,7 Md€).
  • Investissement pour préparer l’avenir (éducation nationale + 1 Md€).
  • Protection des plus vulnérables (prime d’activité +4 Mds€ d’ici à 2022, revalorisation de l’allocation adulte handicapé, montée en puissance du plan pauvreté).