LOGOCOULAN

Sébastien Cazenove

Député des Pyrénées Orientales

Logo LaREM RVB

PLF 2018

PLF 2018

Temps fort annuel de la vie parlementaire, l'examen du budget constitue un puissant marqueur à double titre.

D'une part, il s'agit de la première loi de finances de la XVe Législature. Elle a donc naturellement valeur de symbole aux yeux de l'opinion. 

D'autre part, elle fixe un cap pour la suite du quinquennat. Elle s'accompagne en effet d'une trajectoire budgétaire jusqu'en 2022.

Toute loi implique des arbitrages à accomplir. Une loi budgétaire n'échappe pas à la règle. Bien au contraire même. La France a pris des engagements, à l'instar de ses partenaires européens, pour assurer soutenabilité budgétaire et crédibilité politique. 

Toute loi budgétaire est le reflet de choix politiques forts. Il ne s'agit pas de détailler ici chaque mesure contenue dans ce texte. Chacun peut consulter aisément lesdites mesures. Il s'agit de garder à l'esprit la vision d'ensemble de ce projet de loi. 

Un point mérite d’être souligné au préalable. Nous tenons nos engagements. Ce projet traduit concrètement plusieurs promesses de campagne : exonération de la taxe d'habitation, revalorisation des aides aux personnes âgées et en situation de handicap, augmentation de la prime d’activité...

 

Ces mesures s’accompagnent d’une refonte de l’ISF destinée à favoriser l’investissement productif, en encourageant la détention de capital.

Il s'agit surtout d'allier trois axes que l'on oppose trop souvent : pouvoir d'achat pour les salariés, capacité d'investissement pour les entreprises et soutien aux plus modestes. Sans l'un de ses piliers, il manquera toujours quelque chose à la maison France. Cela n'est effectivement ni de gauche ni de droite, ou plutôt c'est un projet et de gauche et de droite, un projet à même de répondre à l'ampleur des défis qui nous attendent.

A un journaliste qui considérait que ce budget était tourné exclusivement vers les plus riches, le Premier Ministre Edouard Philippe a rappelé qu’il ne fallait pas regarder ce projet de profil, mais bien de face. S’attarder uniquement sur la refonte de l’ISF, c’est oublier la revalorisation des aides pour les personnes âgées et en situation de handicap, c’est feindre d’ignorer l’exonération de la taxe d’habitation pour 80% des foyers, c’est omettre l’augmentation de la prime d’activité. Une étude publiée récemment par le Ministère de l’Economie révèle d’ailleurs que la hausse du pouvoir d’achat atteindra au moins 2,7% pour 40% des Français, les plus modestes.

vote PLF 2018Projet de loi de finances pour 2018, adopté en 1ère lecture par l'Assemblée nationale le 21 novembre 2017,

Cette semaine, lors d’un vote solennel, nous avons adopté à une large majorité, l’ensemble du projet de loi de finances 2018.

Acte fondateur du quinquennat, le budget répond à un triple défi : protéger, libérer, investir.

Au cours de ces 151 heures de débat, plus de 2500 amendements ont été examinés, et plus de 300 d’entre eux ont été adoptés. Parmi ceux-ci, la prolongation du crédit d’impôt pour l’agriculture biologique et le renforcement des sanctions financières et la privation des droits civils dans le cadre de la fraude fiscale.

Les députés de la majorité, aux côtés du Gouvernement, ont ainsi pleinement participé à l’élaboration de ce premier texte budgétaire.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Question sur l'implantation d'éoliennes offshore

© 2017 Site du Député Sébastien Cazenove
  • 04 68 28 76 38
  • 9 rue Graffan 66300 THUIR du Lundi au vendredi 9h-12h30 / 13h30-17h00