LOGOCOULAN

Sébastien Cazenove

Député des Pyrénées Orientales

Logo LaREM RVB

  • Le port du masque pour tous les personnels et tous les élèves du CP à la terminale.

Comme c’est déjà le cas au collège et au lycée, des masques seront bien sûr disponibles dans toutes les écoles en cas d’oubli ou de difficultés économiques des familles pour s’en procurer.

  • La limitation du brassage des écoles. De manière très concrète, le fonctionnement des écoles, des collèges et des lycées est réorganisé sur 4 points principaux :

L’arrivée et le départ des élèves dans l’établissement : ils seront autant que possible étalés dans le temps.
La circulation des élèves dans les bâtiments : les déplacements des élèves seront limités, organisés et encadrés. Ainsi dans le second degré, une seule salle sera attribuée à chaque classe, cela dans la mesure du possible et à l’exception des salles spécialisées et des ateliers.
Les récréations : elles seront organisées par groupes avec un respect maximal des gestes barrières.
La restauration scolaire : est maintenue en veillant à espacer chaque élève d’un mètre, autant que possible. Il sera demandé également à ce que les élèves d’une même classe ou d’un même niveau déjeunent ensemble.

  • L’aération et la ventilation des classes seront également renforcées, comme la désinfection des locaux et des matériels.
  • La distanciation physique est maintenue quand elle est possible.
  • L’application des gestes barrières comme le lavage des mains reste essentielle.

En parallèle, afin de renforcer leur protection, les professeurs et l’ensemble des personnels de l’éducation nationale seront prioritaires pour passer les tests PCR en ville. Dès que les tests antigéniques seront disponibles nous organiserons leur mise à disposition dans les écoles et des établissements scolaires.

Le cas des lycées : la situation dans les lycées sera appréciée au cas par cas. Il y aura une certaine souplesse dans l’appréciation des différentes situations. Si nécessaire, des aménagements seront décidés. Ce qui importe le plus pour les élèves c’est d’être en capacité de maintenir la continuité pédagogique.

L'école, en dépit de la gravité de la situation actuelle, fait face, grâce à l’engagement de tous ses professeurs et de tous ses personnels, au service de notre jeunesse et de notre République.

Plus que jamais, l’école est la colonne vertébrale de notre République.

Suite à l’annonce du Président de la République de mettre en place un nouveau confinement, Roxana MARACINEANU, ministre déléguée chargée des Sports, détaille les mesures applicables en matière de sport jusqu’au 1er décembre 2020 :

« Je veux m’adresser aux pratiquants et passionnés de sport, aux éducateurs, encadrants et bénévoles, aux organisateurs et à tous ceux qui aiment et soutiennent le sport. La crise sanitaire est d’une extrême gravité. Nous sommes en confinement et nous limitons au maximum nos interactions sociales. Toutefois, la pratique sportive est essentielle pour le bien-être physique et moral des adultes comme des enfants. C’est la raison pour laquelle elle pourra continuer à être exercée dans certaines conditions. Pour le sport qui s’arrête, je poursuivrai mon action afin d’accompagner les clubs, les acteurs et les fédérations en difficulté à franchir cette nouvelle étape » 

Retrouvez sur le site du ministère le détail des points suivants :

  • Continuité de l’activité pour les sportifs professionnels et de haut niveau et les éducateurs sportifs professionnels
  • Déplacement dérogatoire
  • Les équipements sportifs
  • Pratique sportive libre des adultes
  • Pratique sportive encadrée des mineurs
  • Jauges d’accueil du public
  • Sport à domicile

Télécharger la déclinaison des décisions sanitaires gouvernementales pour le sport (au 3 novembre 2020)

Le secteur culturel a été particulièrement impacté par la propagation du virus Covid-19.
Pour aider les professionnels pendant la crise et pour leur reprise d’activité, le ministère de la Culture a pris des dispositions spécifiques en lien avec les autres membres du gouvernement et a mis en place une cellule d'information (toujours active) destinée à aider les professionnels.

Le Gouvernement a mobilisé plus de 5 milliards d'euros depuis le mois de mars 2020 afin de faire face à l’impact de la crise de la Covid-19 sur les secteurs de la culture et des médias. 

2,9 milliards d'euros mobilisés à la fin mai au travers des dispositifs de soutien mis en place par le Gouvernement (activité partielle, fonds de solidarité, prêts garantis par l’Etat, exonérations de charges) ont pleinement aidé les acteurs de la culture et des médias.

Retrouvez les mesures d'accompagnement par secteurs sur le site du ministère

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande une pratique minimale d’activités physiques dynamiques correspondant à 1 heure par jour pour les enfants et les adolescents, et à 30 minutes par jour pour les adultes. En complément, il est également recommandé de réaliser plusieurs fois par semaine des activités variées qui renforcent les muscles et améliorent la souplesse et l’équilibre.

Bien qu’il soit recommandé de pratiquer une activité physique quotidienne, et que les bienfaits du sport ne sont plus à démontrer, nous savons qu’il peut être parfois difficile d’organiser son temps et de se tenir à une routine sportive à la maison avec les contraintes liées à sa vie personnelle et professionnelle.

C’est pourquoi, en complément des contenus de sport à domicile recensés et labellisés pour la période du confinement, le ministère des Sports met à la disposition du grand public la nouvelle web-application BougezChezVous.fr. Cette plateforme permettra à chacun d’accomplir ses objectifs sportifs en bénéficiant de rappels quotidiens, à l’horaire que l’utilisateur aura préalablement défini, ainsi que des conseils et contenus personnalisés sous forme d’emails et notifications et selon ses préférences et son niveau. Ces rappels feront également le lien vers les activités, contenus recommandés et soutenus par le ministère des Sports.

Grâce aux sciences comportementales, le ministère des Sports souhaite que cette période soit l’occasion pour chacun d’inscrire durablement des rituels sportifs dans son quotidien et lutter contre ce fléau qu’est la sédentarité.

Devant les nombreuses incertitudes créées par la crise sanitaire et l'hétérogénéité des situations et des souhaits de chaque festival, Franck Riester, ministre de la Culture, souhaite apporter un accompagnement au cas par cas aux organisateurs.

En effet, si certains souhaitent déjà pouvoir annuler leur édition 2020, d'autres pour qui le confinement ne crée pas de retard dans la préparation de leur édition, souhaitent attendre l'évolution de la situation.

En lien avec les autres ministères, la cellule d'accompagnement s'appuiera sur les directions générales du ministère de la Culture et ses opérateurs, sur les directions régionales des affaires culturelles et les directions des affaires culturelles Outre-mer afin de recenser les différents besoins et ainsi d'adapter les réponses de l'État.

La cellule d'accompagnement est activée dès mardi 7 avril et le restera jusqu'à la fin de la crise sanitaire.

accompagnement etudiantsLe gouvernement et les établissements se mobilisent pour accompagner et soutenir les étudiants dans cette période d'épidémie et d'état d'urgence sanitaire. En plus de l'élargissement du financement des dispositifs d'aide sociale via la contribution de vie étudiante et de campus (CVEC), Frédérique Vidal annonce le déblocage de 10 millions d'euros supplémentaires dédiés aux aides spécifiques d'urgence attribuées par les CROUS. Ce renforcement des dispositifs de soutien doit permettre des réponses immédiates aux besoins les plus urgents des étudiants. Pour en savoir plus, site du ministère

La ministre s'est entretenue avec les organisations étudiantes afin de dresser un premier état des mesures immédiates prises afin de soutenir les étudiants face à l'épidémie de #Covid_19