LOGOCOULAN

Sébastien Cazenove

Député des Pyrénées Orientales

Logo LaREM RVB

Rubrique : sécurité routière  Titre : La protection des radars fixes Date : 8 octobre 2019

M. Sébastien Cazenove interroge M. le ministre de l'intérieur sur la protection des dispositifs de contrôle automatique de vitesse. En effet, les radars de contrôle de vitesse se trouvent régulièrement dégradés en vue d'empêcher le contrôle ou lors de diverses manifestations. Différentes sanctions existent afin de réprimer les actes de vandalisme touchant les appareils de contrôle automatisé retranscrites dans les articles 322-1, 322-3 et 323-2 du code pénal ou encore dans l'article R. 116-2 du code de la voirie routière. Par ailleurs, des solutions pour protéger les radars des actes de malveillance ont été mises en place comme des tests de caméras de surveillance installées pour surveiller des radars fixes ou encore l'installation de radars tourelles fixés à plus de 2,60 mètres. Mais ils continuent d'être dégradés. Cependant, il est avéré que les radars fixes influent favorablement sur la baisse des vitesses pratiquées et ont une répercussion directe sur la sécurité routière. Selon l'observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR), 60 vies auraient pu être épargnées si les destructions touchant actuellement le parc des appareils de contrôle automatisé de la vitesse n'avaient pas eu lieu. Aussi, il souhaiterait savoir si des études ont été menées sur l'impact de ces procédés sur les actes de vandalisme et plus largement ce qu'envisage le Gouvernement pour protéger ces dispositifs de contrôle.

Réponse publiée le 24 décembre 2019

Vendredi 4 octobre 2019, colloque contre les violences conjugalesJ'ai participé aux côtés d’associations, en présence des institutions en charge de la sécurité et de la protection, à un colloque débat « Violences conjugales : l’Espagne un exemple à suivre ? ».

Cette journée de travail s’est faite à l’initiative de Laurence GAYTE et de Jean TERLIER (député du Tarn) dans le cadre des grenelles régionaux contre les violences conjugales.

La semaine suivante, a eu lieu à la préfecture de Perpignan le comité conclusif du grenelle de lutte contre les violences conjugales. Madame Robert CLEMENT, déléguée départementale aux droits des femmes, nous a présenté les 17 propositions issues des rencontres avec les associations du département.

Mardi 15 octobre, l'Assemblée nationale a adopté, en première lecture, la proposition de loi « Violences faites aux femmes » avec 551 voix pour, 2 voix "contre et 1 abstention qui prévoit des outils supplémentaires pour  agir contre les violences au sein de la famille  et renforce notamment la garantie pour la victime et ses enfants de conserver l’usage du domicile si elle le souhaite.

CGO GendarmerieVendredi 30 août 2019,

En fin de soirée, je me suis rendu au Centre d'appel de la Gendarmerie des Pyrénées-Orientales, où le lieutenant-colonel LEFEVRE m'a présenté le fonctionnement du CORG (Centre des Opérations et de Renseignement de la Gendarmerie).

J'ai pu pendant près d’une heure trente, assister à la gestion par les opérateurs des appels des urgences et de l'engagement des unités, nombreux en cette période de l'année. Le centre d'appel reçoit 24h/24 tous les appels du département, soit en moyenne 1 appel toutes les 1 minute 31 secondes ce qui correspond à 145 000 appels pour l’année 2018.

 

scrutin PPL visant a lutter contre la haine sur internetMardi 9 juillet 2019, 

l'Assemblée nationale a adopté, par 434 voix contre 33, la proposition de loi visant à lutter contre la propagation des discours de haine sur Internet en responsabilisant les plateformes et en sensibilisant les citoyens.

Avec l'ambition collective de faire reculer la haine sur Internet : obligation pour les plateformes de retirer les contenus haineux sous 24h, sanctions financières contre les récalcitrants (4% du CA mondial), bouton unique de signalement des contenus haineux, levée plus efficace de l’anonymat, blocage définitif des « sites miroirs ».

J'ai porté et défendu plusieurs amendements visant à préciser les contours du contenu haineux, faciliter la prise de contact des victimes de ces contenus avec les acteurs en mesure d’assurer leur accompagnement et enfin pour sensibiliser les élèves sur les risques encourus par les auteurs de propos haineux sur internet.

cadets de perpignan

Samedi 6 juillet 2019,

Je me suis rendu au Fort Miradou, Centre National d’Entrainement Commando à Collioure pour la remise des diplômes aux 33 cadets de la défense de Perpignan de la promotion 2018-2019. Tout au long de l’année scolaire, le mercredi et pendant les vacances, ces collégiens du département se sont formés (stage commando, premiers secours…) et ont donné de leur temps en participant aux cérémonies commémoratives.

Samedi 15 juin 2019,

Au Jardin du Dôme à Port-Vendres, j'ai assisté à la cérémonie solennelle de remise des insignes et brevets aux stagiaires de la 45ème promotion de la préparation militaire marine (PMM) « QM Fort » de Perpignan, qui comme les cadets de la défense se sont investis sur leur temps personnel pour se former au service de leurs concitoyens et participer à des cérémonies commémoratives.

medailles pour acte de courage prefectureLundi 1er juillet 2019,

A la préfecture de Perpignan, j'ai assisté à la cérémonie de remise des médailles pour acte de courage et de dévouement des policiers dans le cadre de leur intervention le 5 janvier 2019 à l’occasion des manifestations houleuses des Gilets Jaunes et des dégradations commises à l'intérieur du tribunal de grande instance de Perpignan.

Insignes PMMSamedi 15 juin 2019,

Au Jardin du Dôme à Port-Vendres, j'ai assisté à la cérémonie solennelle de remise des insignes et brevets aux stagiaires de la 45ème promotion de la préparation militaire marine (PMM) « QM Fort » de Perpignan.

Ceremonie de naturalisationVendredi 12 avrli 2019,

j'ai participé à la cérémonie de naturalisation qui avait lieu à la sous-préfecture de Céret. 23 récipiendaires résidant dans 18 communes de l’arrondissement ont reçu officiellement des élus du lieu de leur résidence leurs papiers et les décrets officiels. Des élèves de première S du Lycée Déodat de Séverac leur ont également remis un tableau réalisé par leurs soins.

Le sous-préfet, Gilles GIULIANI, a souligné le sens de l’accès à la citoyenneté française au terme d’une procédure longue et complexe qui demande de la ténacité et le député a cité Ernest Hemingway : « Paris est une fête » et Céret aussi, quand on accueille de nouveaux concitoyens français.